Articles

DIADeM : La science passe la frontière pour la qualité des eaux

22 Juil,2020 | Halieutique, Sensibilisation

La Conférence finale du projet Interreg DIADeM aura lieu le 22 octobre 2020 à Charleville-Mézières (France).

Elle réunira les acteurs de l’eau, élus, scientifiques et corps médical en lien avec la prescription des médicaments. Vous pouvez dores et déjà vous inscrire en remplissant le formulaire .

Prendre des médicaments est un acte quotidien devenu anodin. Pourtant, il peut fragiliser nos rivières. Les molécules consommées par l’homme sont rejetées dans les eaux usées et, bien que celles-ci soient traitées dans les stations d’épuration, les résidus de médicaments ne sont pas tous éliminés et s’ajoutent à des effluents urbains déjà complexes. Ces derniers sont susceptibles d’affecter la qualité de nos rivières et de perturber le développement des espèces animales et végétales qui les peuplent. Aujourd’hui, les effets de ces polluants dits « émergents » sont mal connus. Dès lors, quelles stratégies développer pour mieux surveiller la qualité des eaux de rivières et en protéger la biodiversité ?

Dans ce contexte, des partenaires français et wallons, du monde de la recherche mais aussi des acteurs de l’eau, se sont associés pour mener ensemble le projet DIADeM sur le territoire de la Meuse et de ses affluents. Les Contrats de Rivière Haute Meuse, Sambre et Semois sont partenaires associés.

Il vise à :
1) Comprendre la toxicité potentielle de certaines molécules médicamenteuses.
2) Développer une méthode originale pour améliorer le diagnostic de la qualité des eaux de rivières, et ainsi, offrir des outils plus performants aux gestionnaires de celles-ci.
Pour se faire, des analyses chimiques et biologiques sur cinq espèces représentatives de la Meuse et de ses affluents ont été menées dans trois conditions expérimentales différentes : en laboratoire, en rivière artificielle et en rivière naturelle. Ces études ont été couplées à des modèles mathématiques visant à mieux prédire les répercussions de ces polluants à l’échelle de la population des espèces aquatiques.

La conférence finale présentera les différents résultats du projet.

Une exposition présentera les impacts de l’activité humaine sur les rivières. Elle sera visible en 2021 sur notre territoire.

 

mattis et, mi, Praesent fringilla ultricies amet, sed venenatis, felis leo. commodo