Articles

Ragondins dans le Bassin de la Sambre – avis de recherche

11 Jan,2018 | invasives

Depuis environ quatre ans, on observe des ragondins (Myocastor coypus L.) en Wallonie. Ils ont été pris en charge par le Service de Piégeage des rats musqués du Service Public de Wallonie. Les interventions ont permis la gestion d’une septantaine d’individus, principalement dans le bassin de la Haute Sambre (cours principal de la Sambre et affluents, annexes hydrauliques).

Le ragondin fait partie de la première liste de 37 espèces ciblées par le Règlement européen n°1143/2014, ce qui implique qu’il doit obligatoirement faire l’objet d’un plan de gestion par les états membres. En Wallonie, c’est le Service de Piégeage de rats musqués qui est en charge de la gestion de cette espèce.

Les effectifs étant encore faibles, l’éradication de cette population naissante est un objectif prioritaire.

Comment le reconnaître ?

Le ragondin est un animal de taille imposante jusqu’à 8-10 kg adulte pour une longueur totale de 80-100 cm (dont 40cm de queue). Il a une apparence de gros rat avec une queue cylindrique poilue et une tête anguleuse. Lorsqu’elles sont apparentes, ses incisives sont d’un rouge orangé très marqué. Ses pattes arrière sont très nettement palmées.

L’animal affectionne les milieux humides (cours d’eau et bras mort). Il est susceptible de creuser de grosses galeries mais se contente également d’une litière formée de végétaux rivulaires coupés. Il est fréquent de l’observer en pleine journée. Lorsqu’ils sont en groupe, les ragondins émettent de légers gloussements pour communiquer entre eux.

Ne pas le confondre avec le rat musqué!

Le rat musqué est nettement plus petit avec un poids adulte d’environ 1kg pour un soixantaine de centimètres, queue comprise. Sa queue est aplatie latéralement. De mœurs plus nocturnes, il est plus difficile à observer.

Photos de ragondins :

Appel à témoignages !

Afin de cibler au mieux ses efforts et de pouvoir intervenir rapidement, le Service de Piégeage fait appel aux acteurs de terrains qui seraient susceptibles de les observer.

Toute observation des espèces invasives, faune ou flore, peut être encodée facilement sur un portail en ligne : http://observatoire.biodiversite.wallonie.be/enquetes.

Plusieurs informations sont nécessaires : l’endroit exact de l’observation, le nombre d’individus observés (en distinguant si possible juvénile ou adulte) ainsi que les coordonnées complètes de l’observateur pour pouvoir le recontacter pour plus de précisions. Dans la mesure du possible, il est préférable de joindre une photo.

Site d’encodage en ligne. La localisation peut être pointée directement sur une carte.

Les observations de ragondins peuvent aussi être envoyée par courriel (invasives@spw.wallonie.be) ou par téléphone (081/33.63.35).
Les observations de rats musqués peuvent être envoyées à rat@spw.wallonie.be ou au 081/33.63.35.

Liens utiles :
Des informations sur le Règlement européen n°1143/2014 et sur les espèces invasives : http://biodiversite.wallonie.be/invasives
Le site du Service de Piégeage des rats musqués : http://environnement.wallonie.be/de/dcenn/ramu.htm
Une fiche de reconnaissance pour le ragondin : http://biodiversite.wallonie.be/servlet/Repository/?ID=33488
Encoder vos observations : http://observatoire.biodiversite.wallonie.be/enquetes

La Cellule interdépartementale Espèces invasives
http://observatoire.biodiversite.wallonie.be/invasives
invasives@spw.wallonie.be

par la Cellule interdépartementale Espèces Invasives du SPW

 

vulputate, porta. accumsan ut et, efficitur. ut consequat. leo mattis