Articles

Réduire les risques d’inondations à l’échelle locale et européenne.

11 Jan,2018 | Inondations

Vu l’habitat galopant et les changements climatiques, les phénomènes d’inondation sont en constante évolution. Mettre tous les acteurs autour d’une même table et réunir un maximum d’informations de différentes sources est indispensable afin de prévoir un véritable plan d’actions.

Le 10 mars 2016, le Gouvernement wallon approuvait les premiers Plans de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI). Mais en quoi cela consiste-t-il ?

A l’échelon européen, la « Directive Inondation ». vise à réduire les risques d’inondation. Elle impose aux états-membres d’élaborer des plans visant à réduire les effets négatifs des inondations sur la santé humaine, l’environnement, le patrimoine culturel et l’activité économique.

A partir de 2013, de nombreux acteurs de l’eau telles que les administrations publiques, les Contrats de Rivière, les services incendies, ont débuté leurs concertations afin de créer des Plans de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI). Les PGRI sont élaborés pour une durée de 6 ans. L’échelle de travail est le sous-bassin hydrographique (Sambre) mais ils sont compilés au niveau européen par district hydrographique international (Meuse).

Actuellement, les auteurs de Fiches Projets s’attèlent à la mise en œuvre des premiers PGRI (2016-2021). La réflexion sur l’élaboration des PGRI 2022-2027 a démarré en parallèle.

Ceux-ci incluent l’organisation de séances d’informations, de tables rondes et la mise en place de Comité Technique par Sous-Bassin Hydrographique (CTSBH). Ils prévoient aussi l’élaboration des cartes des Zones Inondables, des cartes des Risques d’inondation et la mise à jour des cartes d’Aléa d’inondation.

Les Comités Techniques par Sous-Bassin Hydrographique (CTSBH) sont composés du responsable PGRI du sous-bassin hydrographique (SBH) qui en assurera la bonne coordination, d'un représentant par Province, de représentants des différentes directions du Service Public de Wallonie (DGO2, DGO3, DGO4).  Le Contrat de Rivière Sambre ainsi que les communes en sont membres permanents. Et, chaque citoyen peut interpeler sa commune ou le contrat de rivière afin de lui faire part des remarques, suggestions ou interpellations.

Le CTSBH a pour mission principale de coordonner les différentes initiatives prises et/ou planifiées par les acteurs du sous-bassin hydrographique en matière de gestion des inondations et de les traduire en propositions concrètes via la rédaction de « fiches projets ». Ces fiches visent à évaluer et gérer les risques d’inondation en mettant l’accent sur les 4 étapes du cycle de gestion des inondations : la prévention, la protection, la préparation, la réparation et l’analyse post-crise.

Afin de vérifier le bon déroulement des plans, les Fiches Projets font l’objet d’un suivi régulier (tous les 6 mois) par le SPW.

Photo 1. La Thure à Solre-sur-Sambre en 2011 © CR Sambre

 

Photo 2. Coulées boueuses à Cour-sur-Heure en mai 2016 © CR Sambre

 

 

Photo 3. Aléa d’inondation par débordement et ruissellement à Cour-sur-Heure © SPW

 

Au niveau du sous-bassin hydrographique de la Sambre, les PGRI 2016 – 2021 prévoient les actions suivantes :

Types de mesures :

Mesures générales (à l’échelle d’une entité géographique) = 1
Etudes = 8
Mesures locales ponctuelles de « débordement » = 9
Exemple : Entretien d’un pertuis sur le ruisseau de Laide Ciette par la commune de Fosses-la-Ville.
Mesures locales  linéaires de « débordement » (travaux d’entretien, de curage et de réparation) = 15
Exemple : Entretien des ouvrages et du ruisseau de Fosses de Falisolle à Auvelais par la Direction des Cours d’eau Non Navigables.
Mesures locales « ruissellement » = 6
Exemple : Réalisation de fossés à redents rue du Palton à Arsimont par la commune de Sambreville.

Total  = 39

En mars 2017, 63% des fiches–projets étaient réalisées ou en cours de réalisation (à différents stades). Il reste toutefois encore 4 ans pour atteindre les 100%.

Figure 1. Etat d’avancement des fiches–projets sur le SBH de la Sambre pour les PGRI 2015-2021

 

Le CTSBH dispose dorénavant d’une banque de données (BD) géolocalisées non exhaustive des évènements d’inondations (par débordement ou ruissellement). Cette banques de données rassemble des informations de plusieurs sources telles que les enquêtes inondations du SPW, le fond des calamités, IRM,…

 

par le Contrat de Rivière Sambre et Affluents sous la supervision de la cellule PGRI de la DCENN - SPW.

 

Sed vel, Phasellus at mi, fringilla massa ultricies mattis leo ut elementum