Articles

Amphibiens cherchent refuge pour passer l’hiver au jardin !

14 Déc,2020 | Biodiversité, Sensibilisation

L’hiver pointe et les amphibiens, comme nombre d’animaux, doivent se trouver des refuges pour passer cette période dans des conditions les moins rudes possibles.

Crapauds, grenouilles, salamandres et autres tritons sont des animaux à sang froid. Ils sont très sensibles au gel. Par ailleurs, ils ne pourront pas se nourrir et ils ont donc besoin de réserves et surtout de réduire la quantité d’énergie qu’ils consomment pendant l’hibernation. Ils vont donc se placer dans une certaine léthargie.

Chaque espèce d’amphibien a des quartiers d’hiver bien définis vers lesquels ils ont entrepris une périlleuse migration : certains sur la terre ferme, d’autres dans l’eau. Ne vous étonnez donc pas de les trouver parfois éloignés de la mare. Et surtout, ne les déplacez pas ! Pour rappel, ces espèces sont protégées. Elles ne peuvent être manipulées et déplacées qu’avec l’autorisation des services Nature et Forêt et dans des contextes bien précis.

Aménagements au jardin

Pour les aider à trouver ou entretenir leurs lieux de refuge, voici quelques idées d’aménagements à installer dans les jardins ou espaces verts.

  • On peut laisser çà et là dans des petits recoins du jardin des monticules de feuilles mortes, des petits amas de branchages ou petits tas de cailloux sous lesquels ils pourront se glisser.  Les amphibiens trouveront alors des refuges douillets dans les petites cavités qui se formeront à la faveur de la dégradation progressive des branchages.
  • Au niveau des mares il y aura lieu de briser la glace afin de permettre l’oxygénation de l’eau. En effet emprisonné sous la glace l’oxygène se raréfie très vite principalement consommé par la décomposition des végétaux. Un petit coup de pouce est alors nécessaire pour que les animaux dans la mare puissent toujours s’oxygéner.
  • A plus grande échelle et à proximité de points d’eau, on pourra aussi construire des structures plus importantes appelées « hibernaculum ». Construites sur plusieurs strates, ces structures sont des HLM d’hivernage.

L’hibernaculum : un hôtel à amphibiens

L’hibernaculum est constitué d’un entassement de buches ou de palettes dont on va combler les interstices avec des branchages et des cailloux.

On veillera à orienter le côté « entrée » au sud pour capter la chaleur. Cette entrée sera couverte de pierres pour pomper cette chaleur le jour et la restituer un maximum la nuit. Les autres faces de l’édifice seront recouvertes de mottes de terre enherbées pour assurer une certaine isolation. La végétation qui va reprendre servira de toiture, et la terre en pente douce va faire s’écouler l’eau par les côtés grâce à la capillarité. Le centre de l’aménagement restera donc ainsi judicieusement au sec et à température constante que ce soit en été ou en hiver.

Le CRSA a mené récemment 2 actions « hibernaculum » :

  • aménagement sur le site des Flaches à Les Bons Villers en 2019.
  • aménagement à l’Ecole de la Sainte Union de Solre-sur-Sambre (Erquelinnes) avec les élèves de primaire. Construit en octobre 2020, l’hibernaculum accueille déjà des habitants.

Si un tel projet vous intéresse, la Cellule de Coordination est à votre disposition pour vous conseiller et vous aider dans son élaboration.

 

felis venenatis pulvinar ante. elit. tempus