Articles

Végétalisation des berges artificielles du bassin de la Sambre

3 Déc,2021 | Biodiversité, Halieutique

Certaines berges bétonnées du bassin de la Sambre ont perdu leur potentiel d’accueil pour la biodiversité. Pour contrer ce problème, le CRSA, la Maison Wallonne de la Pêche et leurs partenaires mènent depuis plusieurs années des projets de végétalisation. En octobre 2021, ce sont des risbermes qui ont été placées sur les 4 communes du GAL de l’Entre Sambre et Meuse.

Les risbermes sont des boudins en fibre de xylit dans lesquels des plantes hélophytes peuvent se développer. 36 mètres de ces structures ont trouvé leur place le long des cours d’eau de quatre communes du bassin de la Sambre :

  • 2 mètres sur le ruisseau d’Hanzinne (Gerpinnes)
  • 4 mètres sur l’Eau d’Yves (Florennes)
  • 4 mètres sur le Biesme (Mettet)
  • 26 mètres sur l’Eau d’Heure et l’Eau d’Yves (Walcourt)

Une collaboration entre plusieurs acteurs

Le projet est né d’un partenariat entre le GAL Entre Sambre et Meuse (GAL ESEM), la Maison Wallonne de la Pêche (MPW), et le Contrat de Rivière Sambre et Affluents (CRSA), avec la collaboration des communes partenaires, des propriétaires des berges, et des gestionnaires des cours d’eau concernés.
Le financement a été couvert par le GAL ESEM, le PCDN de Walcourt, et le CRSA.
Les plantes ont été fournies par la pépinière du SPW (Département de la Nature et des Forêts du cantonnement de Namur), et ont toutes une origine indigène.

Un projet au service de l’environnement

Figure 2: schéma d’une risberme végétalisée fixée à une berge (crédit: MPW)L’artificialisation des berges est responsable de la disparition des habitats de la rivière. Les poissons et macro-invertébrés (insectes, crustacés, vers et mollusques) peinent à trouver l’environnement leur permettant de réaliser l’entièreté de leur cycle de vie. La mise en place de risbermes végétalisées représente une des solutions afin de compenser ces déficits.
Les boudins en fibres de xylit sont un support idéal pour les hélophytes, plantes dont le système racinaire doit être immergé. La xylit est une fibre naturelle de bois. Elle présente une capacité d’épuration des eaux, et a une durée de vie supérieure à 20 ans.

Figure 2: schéma d’une risberme végétalisée fixée à une berge (crédit: MPW)

Les boudins végétalisés sont fixés aux berges à l’aide de pattes métalliques conçues pour cet usage, solidement enfoncées au cœur de la fascine.

Depuis 2017, le Contrat de Rivière Sambre et Affluents et la Maison Wallonne de la Pêche ont réalisé de nombreux aménagements sur le bassin de la Sambre, tels que des radeaux et des paniers végétalisés. Rendez-vous sur notre site internet pour les découvrir.